Redaction La Belle Et La Bete

ObjectifEtudier ns figure de monstre en littérature.Lire un conte et académique son ajustement au cinéma.

Vous lisez ce: Redaction la belle et la bete


DatesCréée ns 30 septembre 2016Modifiée les 08 octobre 2016Statistiques1203
*
téléchargements28
*
coups ns coeur
Licence
*
Licence Creative Commons : paternité - étape d"utilisation commerciale - partage des hachette initiales à l"identique
*
.

Analyse ns l"affiche aux film du Christophe Gans : la beau et la Bête.

Mise en évidence aux la beauté, beauté stéréotypée ns la Belle.

Analyse de la bête : physique, tenue vestimentaire rang attitude.

 

 Découvrez les visages ns la Bête

1. Dans esquive deux illustrations de haut (images 1 et 2), les figures aux l’ours et aux lion offrent des images ns la beasts qui insistent d’environ la force et les force du l’animal, et ainsi sur le attention potentiel ; mais ns laideur n’est pas associée au personnage. Contrairement les animal hybrides des illustrations du la partie inférieure (images le3 et 4) – mot à lhorloge d’hippopotame rang griffes, et rat géant mâtiné ns morse  sont laids rang effrayants.

a. Das deux dabord illustrations montrent la lécoulement de leau en situation ns respect, au contraire mais les deux suivantes insistent davantage sur la compassion du la beau (image 3) et sa présent (image 4).

b. Il est la 4e image qui dorient la concède effrayante et suscite la peur bénéficie le révèle ns réaction ns la Belle, avec son aspect détourné et crispé. Les autre images je suis ici davantage de la représentant anthropomorphique d’animaux, assimilés par deux attitude convoque les leur premières jusquà des humains.

c. Conformément aux codes ns représentation de conte, les images s’inscrivent morceaux dans un univers daté, sinon celui ns merveilleux, qui construction un moyen Âge fantaisiste. Cette temps des châteaux orient évoqué du manière concède marquée dans les images 1 rang 4 avec la coiffure du la beau notamment, préparer de hennin, et das robes proches du celles plus porteraient des reines foins des princesses. Photo 2 rapport davantage aux costumes et jusquà l’esthétique des xviie rang xviiie siècles. Final la Belle du la la honte 3 renvoie jusqu’à l’image une jeune fille aux xixe siècle.

d. Les couleurs sombres et l’absence ns vêtement donc que les formes animales hybrides sont plus convaincantes pour merveilleux la figure aux monstre.

 

2. Travail personnel

Proposer son traduire plastique des leur personnages : la belle et ns Bête

Elaboration d"un carnet des charge que la production devra respecter.

(Possibilité convectif les élèves d"avoir un cadre et des idées pour créer).

 


" />Les différent visages aux la lécoulement de leau (50 min)https://www.slaveslutlisa.com/fiche-de-preparation-sequence/44199/lecture-et-comprehension-de-l-ecrit/segpa-6eme/la-belle-et-la-bete" />
| 50 min. | découverte

Analyse aux l"affiche ns film aux Christophe Gans : la belle et les Bête.

Mise en évidence du la beauté, beauté stéréotypée de la Belle.

Analyse du la bête : physique, peau vestimentaire rang attitude.

 

 Découvrez les visages aux la Bête

1. Dans esquive deux illustrations aux haut (images 1 und 2), esquive figures de l’ours et ns lion offrent des images aux la bête qui insistent dessus la puissance et la force du l’animal, et par conséquent sur le danger potentiel ; mais les laideur nest pas pas pertinent au personnage. Contrairement les animal hybrides des illustrations du la partie inférieure (images le3 et 4) – mot à lhorloge d’hippopotame et griffes, et rat gigantesque mâtiné de morse  sont laids et effrayants.

a. Das deux premières illustrations démontrer la bête en situation ns respect, auxquelles les deux suivantes insistent davantage dessus la compassion de la belle (image 3) und sa peur (image 4).

b. Il est la 4e d’image qui dorient la reconnaissance effrayante rang suscite les peur comme le révèle la réaction de la Belle, avec son visage détourné et crispé. Les autre images relèvent davantage aux la représentation anthropomorphique d’animaux, assimilation par leur attitude pour les deux premières jusquà des humains.

c. Conformément du codes du représentation ns conte, das images s’inscrivent morceaux dans un univers daté, autrement celui du merveilleux, qui construit un milieu Âge fantaisiste. Cette temps des châteaux dorient évoqué aux manière concéder marquée dans das images 1 et 4 avec la coiffure aux la belle notamment, sorte de hennin, et les robes proches de celles que porteraient des reines ou des princesses. Image 2 retour davantage du costumes et jusquà l’esthétique des xviie et xviiie siècles. Enfin la Belle aux la figure 3 renvoie à l’image d’une jeune fille aux xixe siècle.

d. Les colors sombres et l’absence aux vêtement par conséquent que das formes animales hybrides sont plus convaincantes pour condamnables la figure ns monstre.

 

2. Travail personnel

Proposer son traduire plastique des de toi personnages : la beau et la Bête

Elaboration d"un cahier des charge que ns production devra respecter.

(Possibilité pour les étudiants d"avoir un squelette et des idées convectif créer).

 


Présentation du l"extrait ( titre, oeuvre dont c’est extrait, auteur, situation à lintérieur l"oeuvre)

Lecture silencieuse

Elaboration d"un résumé jusqu’à partir des article compris par les élèves.

(Mise en preuve des versions différant, des contre-sens ) .

Questionnaire

 Je détecter le texte

Dans celles trois questions il s’agit aux permettre du élèves de relever esquive invariants ns début ns récit : les personnages et le lieu où ils vivent, l’événement qui vient bousculer un ordre stable und les conséquence qui s’ensuivent.

1. Das personnages sont das membres ns même clan : les père, un riche « marchand », « trois les gars et trois filles ». La cadette est au cas où belle qu’on née « l’appelait, quand d’elles était petit que la beau enfant » (l. 6-7). On pourra sengager remarquer ns élèves qu’il non nulle part faisaient mention du la mère, sûrement disparue au début de l’histoire.

2. La ruine soudaine de marchand, « tout une coup, le concessionnaire perdit son bon » (l. 24-25), constitue la rupture lequel va rotation la ailé des personnages.

3.L"événement qui amour la en mouvement narrative va en outre contraindre esquive personnages jusqu’à quitter « la communauté » convecteur se retrouver à la « campagne ».

 

Je comprenez vous le texte

L’incipit de conte se faire poursuit avec le portrait des personnages qui souligne das oppositions prêt relevées entré la richesse et ns pauvreté, la communauté et ns campagne, ns noblesse et le monde paysan.

4. Contrairement à ses sœurs qui éprouvent aux la « jalousie » (l. 7) antérieur à sa beauté, la belle est à la fois belle est bien « meilleur qu’elles ». (l. 9) tandis que ses sœurs éprouvent aux l’orgueil à un m riches, passent deux temps en mondanités, « nom de famille faisaient les dames » (l. 10), « eux allaient alger les jours venir bal » (l. 12), la belle lit « ns bons baies » (l. 14). Eux rêvent d’épouser des ducs rang des comtes (l. 18), lorsque la beau ne souhaite pas encore confiance en soi marier pour « tenir de compagnie à son une position ». Avant l’adversité nom de famille se résigne jusqu’à travailler avec courage : « elle ne pouvait se résoudre à abandonner son pauvres père à lintérieur le malheur <…> les suivrait jusquà la exercer pour les consoler und l’aider à travailler. » (l. 51-53) le sien sœurs refusent du partir for campagne.

 Les personnages masculins sont plié décrits : le père est riche et cest « un masculin d’esprit » (l. 3), ce qui déclaration le souci il a ns donner une bien éducation jusqu’à ses enfants. Ses ligne ne sont pas ns tout évoqués dans cet extrait, ce qui signifie qu’ils ne jouer qu’un rôle mineur dedans l’histoire.

5 .Belle sera certainement le personnage principal ns récit là le au titre porte le sien nom, eux possède beaucoup du vertus longue décrites.

6. « nexiste pas », « nous », « tous le monde » se réconcilier les compartiments des verbes comme et dire aux passage qui causer les commenter des gens dessus les jeunesse filles. Esquive pronoms indéfinis et la locution indéfinie montrent bien que c’est un déclaré général qui est rapporté sans que soient identifiés précisément les locuteurs.

7. Il y a peu aux marques de la présence aux conteur dans ce passage, sinon de lignes 18 à 19 « (car em vous ai dit que c’était le appellations de la reconnaissance jeune) », la Belle, dis-je ».

Le commentaire ns conteur orient souligné par das parenthèses qui marquent son intrusion dedans le récit. Cette s’agit aux rappeler venir lecteur que cette récit est un histoire qui a travail à un m dit jusqu’à l’oral und que, dans celles conditions, les conteur devoir rappeler das informations à son auditoire ns crainte il ne les oublie à fur et jusqu’à mesure aux l’histoire. Nous peut penser que l’auteur de La belle et la bête ne veut démarche que les lecteur oublie le genre du récit qu’il dorient en train aux lire.

J’enregistre ns lecture orale

8. Convectif faire capturer conscience de l"intérêt du la lecture oralisée, il est bénéfique d"écouter esquive enregistrements proposer par esquive élèves. Conditions météorologiques pourra donner de élèves une copie du cette partie du texte, qu’ils pourront surligner bruyants les difficultés de la lecture à anticiper, selon les variations ns tons qu’ils veulent exprimer. Ménager un temps de action collectif convoque entendre esquive lectures et en sengager une analyser et une critique afin d’expliciter les contraintes liées à cet exercice. La édition orale de ce texte dit par un acteur permettra ensuite du confronter les choix opérés, les préférences des uns et des est différent quant aux mises en voix écoutées. 

Trace écrite

Dans das contes aux fées, la formule belles "Il était une fois" ou "Il y oui une fois" fait pénétrer les lecteur à lintérieur un univers merveilleux.

L"histoire se faire déroule dans un passe lointain et dedans des locaux de la société imprécis. Esquive personnages eux-mêmes sont peu décrits : un épithète ou d’un caractéristique suffisent meugler à das désigner.


" />Il y oui une fois (55 min)https://www.slaveslutlisa.com/fiche-de-preparation-sequence/44199/lecture-et-comprehension-de-l-ecrit/segpa-6eme/la-belle-et-la-bete" />
Informations théoriquesL’incipit du conte former un seuil incontournable for compréhension de la fiction. Cette présente les invariants du récit rang engage à une lecture qui va se centrer dessus les conséquences aux la ruiné soudaine aux père de la Belle. Esquive extraits lequel suivront vont déroule la trame narrative en côtoie le signe principal à lintérieur ses relations auprès la lécoulement de leau pour afficher l’évolution du ses ressentir et conclure par conséquent sur le triomphe de la bonté pour la beauté, beauté et l’esprit. Nous pourra conduire les étudiants à entente la limite éducative aux récit en questionnant das élèves sur la signification d’un conte aux fées publié à lintérieur un travail qui contenir aussi des cours et des conseils moraux
| 55 min. | découverte

Présentation ns l"extrait ( titre, oeuvre dont c’est extrait, auteur, situation à lintérieur l"oeuvre)

Lecture silencieuse

Elaboration d"un résumé à partir des article compris par les élèves.

(Mise en évidence des versions différant, des contre-sens ) .

Questionnaire

 Je détecter le texte

Dans ces trois questions il s’agit aux permettre aux élèves aux relever das invariants aux début une récit : les personnages et le lieu d’où ils vivent, l’événement lequel vient pousser un ordre stable und les conséquence qui s’ensuivent.

1. Les personnages sont esquive membres ns même famille : ns père, un riche « marchande », « trois boys et trois fille ». Ns cadette est dans certains cas belle qu’on ne « l’appelait, quand eux était petit que la belle enfant » (l. 6-7). On pourra donner remarquer de élèves qu’il pas nulle part faisaient mention de la mère, sûrement disparue à début aux l’histoire.

2. Les ruine soudaine du marchand, « tout une coup, le vendeur perdit son bien » (l. 24-25), se réconcilier la rupture lequel va changer la ailé des personnages.

3.L"événement qui lance la bouge narrative va même contraindre les personnages jusquà quitter « la communes » pour se retrouver for « campagne ».

 

Je comprendre le texte

L’incipit de conte se faire poursuit avec le portrait des poupée qui souligne das oppositions prêt relevées entré la richesse et les pauvreté, la communauté et ns campagne, la noblesse et ns monde paysan.

4. Contrairement à le sien sœurs qui éprouvent aux la « jalousie » (l. 7) antérieur à sa beauté, la belle est pour fois belle est bon « le meilleur qu’elles ». (l. 9) auxquelles ses sœurs éprouvent de l’orgueil à être riches, passent de toi temps en mondanités, « nom de famille faisaient les dames » (l. 10), « elles allaient tous les jours venir bal » (l. 12), la belle lit « de bons baies » (l. 14). Elles rêvent d’épouser des ducs und des comtes (l. 18), si la beau ne souhaite étape encore se marier convecteur « tenir ns compagnie jusquà son perez ». Antérieur à l’adversité nom de famille se résigne jusqu’à travailler auprès courage : « elle ne pouvait se assouplissement à désinvolte son pauvres père dedans le malheur <…> le suivrait jusqu’à la exercer pour ns consoler und l’aider jusquà travailler. » (l. 51-53) le sien sœurs refusent de partir parce que le campagne.

 Les figurines masculins sont plié décrits : ns père orient riche et il est « un masculin d’esprit » (l. 3), cette qui explique le souci cette a de donner une bonne éducation jusquà ses enfants. Ses arbore ne sont pas du tout évoqués dans cette extrait, cette qui signifie nom de famille ne en jouant qu’un rôle mineur dedans l’histoire.

5 .Belle sera certainement le personnage principal du récit car le titre porte le sien nom, eux possède beaucoup aux vertus longuement décrites.

6. « personne », « nous », « tout le monde » structure les compartiments des verbes aimer et dire du passage qui évoqué les commentaires des gens dessus les jeunesse filles. Les pronoms indéfinis et ns locution indéfinie montrent bon que il est un déclaré général qui est rapporté sans suite soient confirmé précisément das locuteurs.

7. Cette y a peu ns marques du la présence de conteur dans cette passage, sinon ns lignes 18 jusqu’à 19 « (car em vous ai dit que cétait le amortissement de la plus jeune) », les Belle, dis-je ».

Le commentaire de conteur est souligné par das parenthèses qui marquent son intrusion dans le récit. Il s’agit aux rappeler au lecteur que cette récit dorient un conte qui a travail à matin dit jusqu’à l’oral rang que, dans celles conditions, le conteur doit rappeler das informations jusqu’à son auditoire ns crainte il ne das oublie à fur et jusqu’à mesure de l’histoire. Conditions météorologiques peut penser que l’auteur aux La beau et la lécoulement de leau ne veut étape que ns lecteur oublie le genre ns récit qu’il dorient en train de lire.

J’enregistre ns lecture orale

8. Pour faire prendre conscience de l"intérêt aux la lecture oralisée, cette est bénéfique d"écouter esquive enregistrements proposer par das élèves. Conditions météorologiques pourra donner du élèves ns copie aux cette partie de texte, qu’ils peut faire surligner bruyants les difficultés ns la lecture jusquà anticiper, bruyant les variations ns tons qu’ils veulent exprimer. Ménager un temps de mouvement collectif convectif entendre das lectures et en donner une analyse et une critique afin d’expliciter les souligner liées à cet exercice. La version orale ns ce texte mentionné par un jeter permettra ensuite du confronter les sélection opérés, esquive préférences des uns und des etc quant aux mises en doublure écoutées. 

Trace écrite

Dans les contes aux fées, ns formule belles "Il était une fois" ou "Il y avait une fois" à faire pénétrer le lecteur dedans un univers merveilleux.

L"histoire se déroule à lintérieur un passe lointain et dans des base imprécis. Les personnages eux-mêmes sont morceaux décrits : un surnom ou d’un caractéristique suffisent normalement à das désigner.


Rappel des caractérise d"un récit formidables :

- personnage venir portrait cible (grande beauté, gros laideur, vieillesse excessive, jeunesse pour toujours ... ) et venir caractère affirmé (méchanceté extrême, gentillesse jusquà toute épreuve, générosité ... )

- base typiques : forêt, intimement fastueux foins abandonné

- pourrait magique, créatures surnaturelle.

Les élèves donner des par exemple en utilisé les contes déjà évoqués et deux propres culture (lecture personnelle, parcours littéraire en primaire, visionnage d"adaptation cinématographique, iconographique (BD)).

Présentation du texte ( oeuvre du référence, auteur, situation dans l"oeuvre)

Résumé - relais de la 1ère portions .

Lecture silencieuse

Elaboration d"un résumé ns texte lu jusquà partir des article compris rang appréhendés par das élèves.

Questionnaire

 Je détecter le lettre

1. Le palais que découvrir le père de la beau est splendide, grand et illuminé.

Tout y orient préparé convecteur le confort des résidents ou des visiteur : l’écurie orient ouverte et on y trouve du foin et aux l’avoine en abondance. Ns table orient mise et il y a « un bon feu » (l. 10).

2. Toutefois l’endroit semble vide « il fut bon surpris ns ne trouver nexiste pas dans les opération » (l. 4-5) et aucas la table orient mise, nom de famille ne l’est qu’avec « un couverture » (l. 10).3. Le marchande est accusé d’avoir cueilli des roses sur « une prise de courant où il y en jai eu plusieurs » (l. 17-18). Pour le monstre il s’agit aux geste une « ingrat » (l. 20).

4. Convecteur racheter sa encrassement le marchande devra persuader une du ses fille de arrivée « volontairement pour mourir » jusqu’à sa place.

 

Je comprendre le lettre

5. La conjugaison des de toi verbes, aller et jurer, au présent ns mode impératif orient un indice ns l’autorité ns monstre qui ne supporte étape qu’on ne à lui obéisse pas.

6. La bête dit détester das « compliments » (l. 29) und « esquive flatteries » (l. 30). Il ajouter : « em veux que l’on dise ce que l’on pense » (l. 29-30). Il aime donc ns sincérité.

7. à lintérieur un premier temps, les père se jette à genoux et implore le pardon ns la Bête. Si la bête lui propose d"échanger elle place auprès l"une ns ses filles, le père acceptable juste convoque pouvoir pour avoir le ère d"embrasser ses enfant et convoque leur parlant adieu. C"est lui lequel reviendra avec de la bête pour y mourir.

8. À ns fin de l’échange les monstre offre à son visiteurs toutes das richesses qu’il peut être emmener. Cette générosité orient étonnante et entré en conflit avec la cruauté de son attitude.

Voir plus: Restaurant Les Prés Villeneuve D Ascq, Metro Station Les Prés

9. Cette travail doit permettre du structurer les portrait du monstre bruyant deux axes : son apparence et son attitude. Cette « monstre » car on ns désigne donc : « répondit les monstre » (l. 28). Physiquement, « cest une bête dans certains cas horrible » (l. 19) que ns père pense s’évanouir en le voyant. Mais il n’y a pas ns description physique ; simple « ns voix effrayante » (l. 20) l’annonce. Elle cruauté se dit aussi dedans la peine qu’il inflige convoque le vol d’une rose, la mort. Cette cruauté est renforcée par la proposition qu’une fille remplace le sien père.

Analyse iconographique

L"animal choix pour ns représentation n"est pas facile identifiable. Le caractère mi-humain, mi-bestial ns la Bête, la position des figurines et la violence qui se dégage du la scène, ns terreur qui se lit d’environ le côté du une position sont restitués. La question conduira par conséquent à définir cette que moyenne « am fidèle jusquà un regard ».

Je débats pour interpréter ns texte

10. Endroits en évidence de la notion de faute, de proportionnalité ns la punition venir regard du la faute, aux la capacité laissée à l’accusé aux se défend et ns déplacement de la châtiment sur de nouveau membre du la famille. La disproportion ns la punition à regard aux la encrassage peut conduire à s’interroger dessus l’abus ns pouvoir foins le pouvoir de la force..

Possibilité d"établir un renouvelé avec autre récit ou avec des laffaire concrets (récit personnel, situation histoire ...)

 

Trace écrite

Dans ns conte du fées, ns château dorient un endroit symbolique. Des princes ou des princesse y habitent, mais cette peut matin aussi ns repaire de monstres ou ns créatures maléfiques.

Ici, les château orient à l"image du la Bête, pour fois attractif (les lumières, les feu,le bon appétit servi) et inquiétant (il dorient désert).

 

Travail personnel

Tu es nommé avocat d"office convecteur le père aux Belle. Ecris un texte (plaidoierie) convecteur expliquer l"acte qu"a commis ton client et demander à la lécoulement de leau d"être concéder clément (moins sévère).


" />Rencontre auprès la lécoulement de leau (50 min)https://www.slaveslutlisa.com/fiche-de-preparation-sequence/44199/lecture-et-comprehension-de-l-ecrit/segpa-6eme/la-belle-et-la-bete" />
| 50 min. | emplacement en commun / institutionnalisation

Rappel des caractérise d"un récit excellent :

- personnage venir portrait cible (grande beauté, gros laideur, vieillesse excessive, jeunesse pour toujours ... ) et à caractère affirmé (méchanceté extrême, gentillesse à toute épreuve, générosité ... )

- locaux de la société typiques : forêt, intimement fastueux foins abandonné

- pouvoir magique, créatures surnaturelle.

Les élèves donner des exemples en utilisant les histoires déjà évoqués et deux propres cultures (lecture personnelle, parcours littéraire en primaire, visionnage d"adaptation cinématographique, iconographique (BD)).

Présentation de texte ( oeuvre aux référence, auteur, situation dans l"oeuvre)

Résumé - relais du la 1ère portions .

Lecture silencieuse

Elaboration d"un résumé ns texte lu jusquà partir des article compris et appréhendés par les élèves.

Questionnaire

 Je détecter le texte

1. Le palais que découvre le père du la belle est splendide, grand et illuminé.

Tout y est préparé convectif le confort des habitants ou des visiteur : l’écurie dorient ouverte et conditions météorologiques y trouve de foin et aux l’avoine en abondance. La table orient mise et cette y a « un amende feu » (l. 10).

2. Nimporte quoi l’endroit semble vierge « il fut bon surpris du ne trouver aucune dans les courir » (l. 4-5) et si la table orient mise, d’elles ne l’est qu’avec « un couverts » (l. 10).3. Le vendeur est allégué d’avoir cueilli des roses sur « une attraper où il y en oui plusieurs » (l. 17-18). Pour le monstre cette s’agit ns geste d’un « ingrat » (l. 20).

4. Convoque racheter sa encrassage le marchande devra persuader une ns ses filles de arrivants « volontairement convectif mourir » jusqu’à sa place.

 

Je comprenez vous le texte

5. La conjugaison des deux verbes, partir et jurer, à présent de mode impératif orient un indice de l’autorité aux monstre qui ne supporte pas qu’on ne à lui obéisse pas.

6. La bête dit détester das « compliments » (l. 29) et « esquive flatteries » (l. 30). Il ajoute : « em veux que nous dise ce que nous pense » (l. 29-30). Il amour donc les sincérité.

7. à lintérieur un dabord temps, ns père se jette à genoux et implore ns pardon du la Bête. Si la bête lui doter d"échanger elle place avec l"une du ses filles, ns père accepte juste convecteur pouvoir oui le temps d"embrasser ses enfants et convectif leur parlant adieu. C"est lui qui reviendra avec de la lécoulement de leau pour y mourir.

8. À ns fin ns l’échange le monstre offre jusquà son visiteurs toutes das richesses qu’il pourra emmener. Les générosité est étonnante et entré en conflit avec la cruauté de son attitude.

9. Cette travail doit permettre de structurer le portrait du monstre selon deux axes : son apparence et son attitude. Cette « monstre » là on ns désigne ainsi : « répondit ns monstre » (l. 28). Physiquement, « c’est une bête dans certains cas horrible » (l. 19) que le père pensée s’évanouir en ns voyant. Mais cette n’y a pas aux description la physique ; seule « une voix effrayant » (l. 20) l’annonce. Elle cruauté se parlez aussi dedans la tristesse qu’il inflige convectif le vol ns rose, les mort. Les cruauté orient renforcée par la proposition qu’une fille remplace le sien père.

Analyse iconographique

L"animal choisie pour ns représentation n"est pas aisément identifiable. Le personnalité mi-humain, mi-bestial de la Bête, la position des figurine et les violence qui se dégage de la scène, les terreur qui se lit sur le côté du père sont restitués. Ns question conduira par conséquent à définir cette que moyenne « am fidèle jusquà un narratif ».

Je débats convectif interpréter les texte

10. Endroits en évidence ns la notion du faute, du proportionnalité de la punition à regard de la faute, de la capacité laissée à l’accusé aux se protéger et de déplacement du la peine sur de nouveau membre ns la famille. La disproportion ns la punition venir regard aux la faute peut périple à s’interroger pour l’abus ns pouvoir hay le pouvoir de la force..

Possibilité d"établir un parallèle avec un autre récit ou auprès des cas concrets (récit personnel, situation historien ...)

 

Trace écrit

Dans ns conte de fées, ns château est un lieu symbolique. Des princes foins des princesses y habitent, mais cette peut matin aussi les repaire ns monstres ou aux créatures maléfiques.

Ici, les château est à l"image de la Bête, parce que le fois attractif (les lumières, les feu,le repas servi) et inquiétant (il est désert).

 

Travail personnel

Tu es nommé advocate d"office convoque le père de Belle. Ecris un texte (plaidoierie) convectif expliquer l"acte qu"a commis accent client et demander à la beasts d"être concéder clément (moins sévère).


Présentation du texte (auteur, situation dedans le regard intégral)

Lecture ns paratexte ; anticipation dessus le récit

Lecture silencieuse

Elaboration routine du acception du texte recherche , comparaison auprès les proposition d"anticipation. 

Lecture oralisée par coupler

 

Questionnaire

Je détecter le texte

1. Cette le bruit qui annonçant la bête et provoque les peur. « nom de famille entendit ns bruit que fabriqué la Bête. » (l. 2)Le frémissement qu’éprouve la belle est bon le signe ns sa crainte. Un couple lignes concéder loin (l. 5-6), les texte mentionne qu’elle parlez « en tremblant ».

2. On née possède étape d’indication dessus le ton de la Bête. Toutefois nous peut déduire qu’il orient aimable, en relevant esquive nombreuses formules de politesse et les demandes qu’il adresse à la belle : « voulez-vous bon » (l. 4), « amie n’avez qu’à je dire de m’en aller si nom de fille vous ennuie » (l. 9-10).

À les fin ns l’extrait on noter que la beasts quitte la belle en lui parlez « tristement » adieu. (l. 51-52)

3. La belle est courageuse, là malgré sa peur elle répond jusquà la lécoulement de leau et ose lui parlant la vérité : qu’il orient « bon laid » (l. 11).

Au désignations de la franchise, nom de famille refuse aux l’épouser alors qu’elle méconnu « mourir du frayeur » (l. 41).

Je comprendre le texte

4. Ns texte fait apparaissant ici les qualités ns la lécoulement de leau et c’est la beau qui esquive reconnaît. La beasts a démontré sa cruauté, conditions météorologiques a relevé des signes ns sa laideur ; ici d’elles se démontrer polie et bien : « vous oui bien de la bonté », dit la belle (l. 24). La lécoulement de leau ne rendement pas jusquà la colère devant les refus de la Belle aux l’épouser. D’elles est lucide et savoir sa laideur. Nom de famille ne se considérées pas d’esprit.

5. La belle souligne une conflit dans l’aveu que faisaient la Bête du n’avoir étape d’esprit. Cette faut du l’intelligence, celle qu’une beasts n’a pas, convectif vouloir avoir aux l’esprit. La belle reconnaît jusquà la beasts une donation humaine.

6. L’utilisation de conditionnel présent apposer bien suite la bête ne se reconnaître pas adéquat d’intelligence pour lui adresser des pour agréables et courtois, convoque la remercier de sa générosité.

7. La beau oppose ns physique ns qualités morales. On je vais le faire définir esquive défauts qui courrier électronique à un cardish faux, corrompu, ingrat, ou soi-disant autrement, le mensonge, ns méchanceté und l’ingratitude.

 

Trace écrit

Dans cette conte, les Bête, bien que repoussante, se montre fragile et généreuse. Consciente aux sa laideur, eux agit avec humilité.

Ces qualités nuancent la figure du monstre : sous l"apparence du l"animal apparaître un am humain, lequel touche ns coeur aux la Belle.


" />Apparence physique et moralité (50 min)https://www.slaveslutlisa.com/fiche-de-preparation-sequence/44199/lecture-et-comprehension-de-l-ecrit/segpa-6eme/la-belle-et-la-bete" />
| 50 min. | découverte

Présentation du texte (auteur, situation à lintérieur le regard intégral)

Lecture ns paratexte ; anticipation sur le récit

Lecture silencieuse

Elaboration collective du sens du texte a appris , comparaison avec les proposition d"anticipation. 

Lecture oralisée par paire

 

Questionnaire

Je découvre le texte

1. Cest le bruit qui présentation la beasts et provoque ns peur. « nom de famille entendit les bruit que fabriqué la Bête. » (l. 2)Le frémissement qu’éprouve la belle est bien le signe du sa crainte. Un couple lignes plus loin (l. 5-6), le texte mentionne qu’elle parle « en secouer ».

2. On ne possède étape d’indication d’environ le accentue de les Bête. Toutefois nous peut déduit qu’il dorient aimable, en relevant les nombreuses formules aux politesse et les demandes qu’il adresse à la beau : « voulez-vous bon » (l. 4), « amie n’avez qu’à je dire du m’en aller si nom de fille vous ennuie » (l. 9-10).

À les fin ns l’extrait on note que la bête quitte la beau en lui en disant « tristement » adieu. (l. 51-52)

3. La belle est courageuse, là malgré sa peur elle répond à la lécoulement de leau et oser lui dire la vérité : qu’il dorient « bon laid » (l. 11).

Au appellations de ns franchise, d’elles refuse aux l’épouser alors qu’elle manque « mourir ns frayeur » (l. 41).

Je comprenez vous le texte

4. Ns texte fait apparaître ici les qualités du la bête et c’est la beau qui les reconnaît. La bête a montré sa cruauté, conditions météorologiques a relevé des signes du sa laideur ; ici nom de famille se montrer polie et bien : « vous ont bien ns la bonté », parlez la belle (l. 24). La bête ne cède pas jusquà la colère devant le refus ns la Belle du l’épouser. Eux est lucide et sait sa laideur. Eux ne se considérées pas d’esprit.

5. La belle souligne une contradiction dans l’aveu que fait la Bête aux n’avoir étape d’esprit. Cette faut aux l’intelligence, les qu’une bête n’a pas, convecteur vouloir avoir aux l’esprit. La beau reconnaît jusquà la lécoulement de leau une qualités humaine.

6. L’utilisation ns conditionnel présent attacher bien plus la beasts ne se reconnaît pas approprié d’intelligence pour lui adresser des pour agréables et courtois, pour la remercier aux sa générosité.

7. La beau oppose les physique ns qualités morales. On ça ira définir les défauts qui courrier électronique à un cardish faux, corrompu, ingrat, ou dits autrement, le mensonge, les méchanceté rang l’ingratitude.

 

Trace écrit

Dans ce conte, la Bête, bien que repoussante, se montre délicate et généreuse. Consciente ns sa laideur, d’elles agit auprès humilité.

Ces qualités nuancent ns figure du monstre : entre l"apparence aux l"animal apparaît un un m humain, lequel touche les coeur du la Belle.


Présentation aux texte ( invites du appellations de l"auteur et ns titre aux l"oeuvre, situation de l"extrait à lintérieur l"oeuvre)

Lecture silencieuse

Construction calendrier de sens (évolution des personnages)

Questionnaire

 Je découvrir le texte

1. Découpage ns texte en 4 parties. Rappel de schéma histoire : étapes, résultat et instance finale. Exemples ns titres : « L’attente du la beau » (l. 1 jusquà 6) 

« la Belle accepté de se marier auprès la lécoulement de leau » (l. 7 jusqu’à 19)

« les métamorphose aux la lécoulement de leau » (l. 20 jusqu’à 42)

« les retrouvailles avec la clank et ns résolution du récit » (l. 42 pour fin)

Je comprenez vous le texte

2. La belle s’habille « magnifiquement » pour « satisfaire » jusqu’à la bête et nom de famille s’ennuie dedans l’attente aux la sen remettre ; enfin nom de famille s’alarme de son retard. Ces trois indices montrent bien que la beau ne craint concéder la Bête.

3. Ns verbe la graine est conjugué venir futur du l’indicatif. Cette temps marque bien ns certitude du la belle que la bête ne doit étape perdre la brut et par conséquent qu’elle ça ira tout cette qui orient en sa capables pour porter secours la Bête.

4. La métamorphose ns la bête est provoquée moyennant l’acceptation aux mariage partout la beau consent (« em vous envoyer ma henchmen »). Les suite vaut aussi convoque une manifeste d’amour : « café glacé ! nom de fille croyais n’avoir que du l’amitié convoque vous, mais agi que je acception me fait voir que em ne pourrais revivre sans tu voir. »

5. Ns métamorphose de la bête en « prince plus attachant que l’amour » (l. 25-26) constituera convecteur les élève l’élément merveilleux le reconnaissance remarquable. Nous pourra cependant noter avec eux que cette n’est pas le premier phénomènes : il y a tout dabord le durablement qui s’illumine et la bête qui disparaît ; viennent après l’apparition ns prince rang l’explication aux sa métamorphose en monstre ; l’arrivée une fée et la clan transportées à lintérieur le château ns la belle ; enfin la convertir des deux sœurs du la beau en statues.

En étudiant l’expression du la joie du la Belle, nous verra que ce qui les rend la reconnaissance heureuse, c’est ns retrouver elle famille. À ce moment, nom de famille « manqua mourir ns joie ». (l. 43-44)

6. L’intervention ns la fée parce que le fin ns texte permet ns tenir un déclaré moral explicite qui à faire que les vertu est récompensée tandis que la méchanceté dorient punie. à lintérieur le même temps la fée va exhorte la Belle du ne démarche se laisser détourner ns cette vertu par les pouvoir. Les leçon morale aux conte est ainsi explicite.Trace écrit

Généralement, le dénouement d"un conte ns fées est heureux car il award le caractères vertueux , auxquelles les méchants sont punis .

Dans le conte du Mme Leprince de Beaumont, la beau a su écoute son coeur: c"est cette qui a mettre fin venir sortilège lequel maintenait la beasts dans une corps ns monstre. Ses soeurs sont punies convectif leur égoïsme.

 

Travail employé

Sujet 1 :

Imagine les noces du la beau et les Bête. Tu es l"organisateur ns ce mariage, des offres un projet.

Où aller se sortir le mariage ? qui seront les invités ? quoi seront les éléments de ornement ?

Tu peux proposer un texte hay un diagramme légendé.

 

Sujet 2

Imagine une autre fin heureuse ou triste. Personnes peux décider du ne démarche sauver la beasts ou à contraire épargner esquive soeurs. C"est elle l"auteur !


" />Dénouement heureux (55 min)https://www.slaveslutlisa.com/fiche-de-preparation-sequence/44199/lecture-et-comprehension-de-l-ecrit/segpa-6eme/la-belle-et-la-bete" />
| 55 min. | endroits en commun / institutionnalisation

Présentation du texte ( invites du amortissement de l"auteur et de titre de l"oeuvre, situation de l"extrait dans l"oeuvre)

Lecture silencieuse

Construction collective de acception (évolution des personnages)

Questionnaire

 Je détecter le texte

1. Découpage du texte en 4 parties. Rappel ns schéma narratif : étapes, dénouement et instance finale. Exemples aux titres : « L’attente de la belle » (l. 1 jusqu’à 6) 

« la Belle a été approuvé de s’être marier auprès la bête » (l. 7 jusquà 19)

« les métamorphose ns la bête » (l. 20 à 42)

« esquive retrouvailles auprès la famille et la résolution aux récit » (l. 42 parce que le fin)

Je comprendre le texte

2. La beau s’habille « magnifiquement » convoque « sil te plaît » jusqu’à la bête et eux s’ennuie à lintérieur l’attente de la sen remettre ; enfin nom de famille s’alarme de son retard. Celles trois exponentiation montrent bon que la beau ne craint reconnaissance la Bête.

3. Les verbe mourir est conjugué au futur du l’indicatif. Cette temps affixe bien la certitude de la belle que la bête ne doit pas perdre la vie et par conséquent qu’elle fera tout cette qui est en sa capable de pour sauver la Bête.

4. Les métamorphose de la lécoulement de leau est provoquée par l’acceptation ns mariage partout où la beau consent (« nom de fille vous étant donné ma main »). Ns suite valeur aussi convectif une déclaration d’amour : « oh ! nom de fille croyais n’avoir que ns l’amitié convoque vous, mais des douleurs que je sens me fait voir que em ne pourrais relancer sans elle voir. »

5. La métamorphose de la bête en « prince plus attachant que l’amour » (l. 25-26) constituera convoque les étudiants l’élément super le concéder remarquable. Nous pourra toutefois noter avec eux que cette n’est étape le premier phénomènes : cette y a tout d’abord le intimement qui s’illumine et la beasts qui disparaît ; viennent puis l’apparition de prince rang l’explication du sa métamorphose en monstre ; l’arrivée une fée et la famille transportées à lintérieur le château de la beau ; finalement la convertir des deux sœurs ns la belle en statues.

En étudiant l’expression de la joie ns la Belle, on verra que ce qui ns rend la reconnaissance heureuse, c’est du retrouver elle famille. À cette moment, d’elles « manqua mourir de joie ». (l. 43-44)

6. L’intervention du la fée for fin ns texte permet aux tenir un discours moral explicite qui à faire que la vertu dorient récompensée au contraire mais la méchanceté dorient punie. à lintérieur le en outre temps la fée va avertir la Belle du ne démarche se en quittant détourner du cette vertu par les pouvoir. Ns leçon morale de conte est par conséquent explicite.Trace écrite

Généralement, le résultat d"un conte de fées est heureux car il pardonner le caractères vertueux , au contraire mais les méchants sont punis .

Dans les conte ns Mme Leprince aux Beaumont, la belle a su écouter son coeur: c"est cette qui a mis fin venir sortilège qui maintenait la lécoulement de leau dans un corps de monstre. Le sien soeurs sont punies convectif leur égoïsme.

 

Travail employé

Sujet 1 :

Imagine esquive noces aux la belle et la Bête. Les gars es l"organisateur de ce mariage, des offres un projet.

Voir plus: Grille Horaire : Emissions Sport À La Tv Aujourd Hui, Le Programme Tv Foot Des Matchs Ce Soir

Où marche se sortir le mariage ? qui seront das invités ? quoi seront les éléments de ornement ?

Tu peux proposé un texte hay un diagramme légendé.

 

Sujet 2

Imagine une différent fin heureuse foins triste. Les gars peux décider de ne étape sauver la beasts ou au contraire épargner les soeurs. C"est toi l"auteur !