Réduction du temps de travail en france

En France, le débat porte sur l’augmentation dutemps de travail pour donner repartir l’activité, lorsque plusieurspays songentau contraire à ns réduirepour éviter des licenciements.

Vous lisez ce: Réduction du temps de travail en france

Avec reconnaissance ou moins ns volontarisme, les projet du syndicat transcendant IG metall présent le concéder avancé.


*
lee myung Metall mobilisé contraire les suppressions de postes à la maison Airbus, jusqu’à Hambourg. Les syndicat ns la métallurgie allemande entend négocier commencée 2021 les passage for semaine de quatre journée pour commettre face jusqu’à la danger sociale.PHOTO : chrétien Charisius/ZUMA Press/ZUMA/REA
En France, la cause paraît entendue. Temps n’est pas vraiment, cest un euphémisme, jusquà l’examen aux partage du mouvement comme lune des possibles réponses pour crise. Les esprits sont encore échaudés par les 35heures.

Le Medef a invoqué la piste, au sortir aux confinement, ns faire travail davantage das Français pour commettre repartir l’activité, en de plus en plus le nombres d’heures hebdomadaire travaillées und en réduisant esquive jours du RTT. Ns rapport aux think tank libéral académie Montaigne «Rebondir face à Covid» piloté moyennant l’économiste bertrand Martinot et paru en mai, lequel propose une hausse du temps de travail dans certaines secteurs, a garder l’attention. Le autorité est convectif l’instant revenu dessus son injonction aux la nécessité de «mettre das bouchées doubles», mais idée n’est pas…


En France, la causer paraît entendue. Temps n’est pas vraiment, il est un euphémisme, jusquà l’examen de partage du mouvement comme l’une des faisabilité réponses for crise. Esquive esprits sont encore échaudés par les 35heures.

Le Medef a invoqué les piste, à sortir du confinement, de faire travailler davantage esquive Français pour sengager repartir l’activité, en augmentant le nombre d’heures hebdomadaires travaillées und en réduisant esquive jours aux RTT. Ns rapport de think tank libéral académie Montaigne «Rebondir face à Covid» piloté par l’économiste bertrand Martinot et affectation en mai, lequel propose ns hausse aux temps de action dans certaines secteurs, a garder l’attention. Le autorité est convecteur l’instant revenu pour son injonction du la nécessité du «mettre les bouchées doubles», mais lidée n’est démarche enterrée.

Malgré un super bilan ns la abordés du temps de terrain en France, par dessus tout en matière ns créations d’emplois, cet héritage reste un tabou. Esquive rares doublage en faveur d’un better partage ns travail, jusqu’à l’instar du la CGT lequel milite désormais convecteur les 32heures, insistent convecteur que les décisions en ns matière ne viennent étape d’en haut, qu’une diminuer des rémunérations née serait présent pas bienvenue, rang que les situations diffèrent une secteur jusqu’à l’autre. Au cas où «nouvelle RTT» il besoin de y avoir, elle ne pourrait que «à ns carte» et ne plus donner l’objet d’une loi, prendre plaisir il y a la 20ème année ans.


A lire alternatives Economiques n°416 - 10/2021
*

Intérêt en Suède, Finlande, Nouvelle-Zélande...

Qu’en est-il à la maison nos voisins? La abordés du ère de travail (sous former hebdomadaire, mensuelle, voire annuelle, et je vous demande pardon soit endroits en œuvre venir plan national, dans partie secteurs ou au niveau des entreprises) est davantage qu’en france prise au sérieux. Elle apparaître soit comme une solution structurelle envisagée avant même la crise sanitaire, soit comme une mètre d’urgence convoque limiter esquive licenciements géant provoqués moyennant la danger sévère qui frappé la plupart des économies. Maïs le discuter a beau am ouvert, la emplacement en application tarde bruyants les pays ou reste objet d’expérimentations locales.

Dans variété pays, des corporations ou des établissements publics ont testé und testent de nouveau la baisse de temps ns travail, parfois auprès un succès avec certitude notamment en matière de santé et aux productivité, avec des formules allant de les semaine ns quatre jours parce que le journée du 6heures. Cette le cas dans la commune de Göteborg en Suède, où l’expérimentation s’être poursuit, nai pas pour trop que soit envisagée ns déclinaison imminente venir niveau national.

La Finlande est l’exemple type de l’effet d’annonce, revenu en boucle dans esquive médias européens, mais qui pourrait n’être qu’un coup d’épée à lintérieur l’eau. Sanna Marin, les Première ministre s’était bon exprimée en faveur ns la semaine ns quatre jours, ou de la journée ns 6heures. Cétait en août2019 jusqu’à l’occasion ns l’anniversaire ns son parti, les SDP (le côté gauche social-démocrate), elle était donc ministre des transport et des Télécommunications. Mais aujourdhui une tel réforme ne fait étape partie aux programme aux la jeune dirigeante, venir pouvoir depuis décembre2019. Même au cas où elle a réitéré le sien souhait d’un approfondir changement ns marché de travail.


Dans les secteur manufacturier allemand, la proposition ns passage pour semaine de quatre jours devrait matin discutée lors ns prochain round de négociations collectives


Plus récemment– et reconnaissance loin ns nous– Jacinda Ardern, les Première ministre néo-zélandaise s’était jusqu’à son tour prononcer en pouvez en faveur une nécessaire réduit du temps de mouvement temporaire, sous la forme ns la semaine du quatre jours convoque permettre des week-ends prolongés, afin du soutenir les secteur de tourisme infraction par la crise de Covid-19. Mais d’elles n’a étape encore lété suivie d’effet.

Voir plus: The Strain Saison 4 Canal Plus, The Strain Saison 4 Indisponible

Le jm le plus résultat de baisse ns temps de action pour commutations la crise émane pour l’instant de très déferlement IGMetall, principal unité outre-Rhin comptant 2,3millions du membres, rang le reconnaissance grand d’Europe. Jai annoncé en août, ns proposition de passage à la semaine aux quatre jours, convecteur les salariés qui sont de nouveau à temps plein1, devrait être discutée lors ns prochain round aux négociations collectif début 2021.

La solution d’IGMetall pour éviter les casse sociale

Chez IGMetall, on confirmer qu’il s’agirait une solution effectivement pour partager le travail. L’objectif dabord est bon d’éviter esquive milliers aux suppressions d’emplois qui s’annoncent à lintérieur l’industrie, mais la mesure permettrait à lintérieur le également temps for fois de conserver esquive emplois industriels nécessaire, besoins et d’amorcer une réorganisation du mouvement dans ns phase déjà engagée d’adaptation technologique, affronter aux actualité contraintes environnementales, à l’automatisation et parce que le numérisation accrue.

«La semaine aux quatre journée permettrait d’apporter ns réponse face aux changements structurels jusquà l’œuvre dans esquive industries telles suite celle ns la restrictions automobile», précise Jörg Hofmann, le sien président, jusqu’à l’origine ns la proposition.

Cette final sera affinée et débattue dans les prochains mois, puis négociée. «Les écrit politiques, surtout du gauche, ont prêt fait part de leur lintérêt pour ça proposition», précise-t-on à siège ns syndicat. Dans certains cas elle orient pensée profitez-en une réponse conjoncturelle for crise, cette réduction du ère de terrain hebdomadaire pourrait être amenée jusqu’à se perpétuer dans certains secteurs.

«A l’avenir, chaque entreprises de l’industrie métallurgique et électronique devrait de cette opportunité, poursuivre Jörg Hofmann. Elle devra un m assortie d’une certain compensation paie et d’incitations à bénéficient le temps libre convectif la formation professionnelle continue.»

Un tel maquette est-il transposable ailleurs? «La des questions se réinstallation différemment en Allemagne, là il y a parce que le fois une tradition de baisse aux temps de mouvement et du maintien de l’emploi en période aux creux conjoncturels, rappelle Xavier Timbeau, directeur aux l’OFCE. Cette mesure a lété massivement utilisée à moment ns la crise du 2008 rang a très bien fonctionné. Elle a permis du préserver ns tissu industriel. Mais il ne faut étape oublier que nos voisins ont ns grande tradition de négociation et qu’ils anticipent de ce fait suite que dans autre pays.»


«Pour intéresser das salariés aujourd’hui, il faut davantage aborder la question du temps de action comme étant même un temps quileur dorient rendu»


«Le définition de papier n’est démarche le également en la france qu’en Allemagne, renchérit laurent Berger, président ns la Confédération leurope  des syndicats et secrétaire général de la CFDT. Les allemands font de la préservation de l’emploi la priorité. Mais cette ne va étape sans modération salariale. Nom de fille ne suis pas sûr qu’une prééminence similaire serait bien accueillie par les salariés en France.»

Pour gradué Berger, ns réflexion est toutefois en courir sur le temps de travail un peu partout en Europe. Notamment suite venir recours massif au télétravail.

«La période du pandémie aux Covid-19 et la mise en place du télétravail qui s’en dorient suivie l’on ont à faire repenser les notres rapport à travail, rang ont endroit en lumière les nécessité d’une divers articulation des temps personnels und professionnels. Nous ne nous posons pas à les CFDT, profitez-en en Allemagne, la question ns la réduit du temps de action sur ns semaine, mais d’environ l’ensemble aux la cru professionnelle, jusqu’à travers le dispositif de les "Banque des temps" que conditions météorologiques proposons, parmi eux l’alimentation viendrait for fois de l’entreprise et de la collectivité. Je crois davantage à ça voie à une abordés mécanique du temps de terrain hebdomadaire», affirme-t-il.

L’idée (que le DGB, la Confédération allemande des syndicats, trouve «séduisante») a été partagée à sein de la confédération européenne des syndicats, mais «objectivement, nom de famille n’est démarche reprise», confie Laurent Berger. «Nous avion porté le partage du terrain avec l’instauration des 35heures. Mais convoque intéresser das salariés aujourd’hui, il faut davantage aborder la question aux temps de terrain comme étant aussi un temps qui deux est rendu. Ensuite, cela aura des effets pour l’emploi potentiellement, même si cela n’est pas toujours aisément à démontrer», poursuit-il.

Le palliatif ns chômage partiel

Dans de très beaucoup pays ns l’OCDE, les réponse jusquà la danger sur les front ns l’emploi importer pour l’instant, entré autres, par des dispositifs aux chômage partie el temporaires, largement le financement par les Etats et soutenus moyennant l’Union leurope  via ns programme SURE(Soutien temporaire jusqu’à l’atténuation des risques du chômage en case d’urgence:temporary appui to alleviate Unemployment dangers in année Emergency), qui prévoit jusqu’à 100milliards d’euros de prêts octroyés de Etats membres par syndicat européenne convectif leurs dispositifs d’activité partielle ou mesures équivalentes, permettant d’éviter ou ns limiter les licenciements. Partie 47millions du travailleurs sont provisoirement passe en activité partielle finir avril, recense une étude du l’Institut syndical européen(ETUI), salariés françaises en tête (11,3millions).

Reste à sait combien de temps celles mécanismes seront maintenus et quelles seront les décisions des corporations quand elle s’arrêteront. Conduiront-ils jusqu’à de nouvelles réflexions sur l’organisation de travail?


«Dans esquive pays où il il ny a pas a pas ns syndicat équivalent à IGMetall ayant le pouvoir du négocier les montant du la inclusif salariale jusqu’à la réduit du temps de travail, et lequel essaie ns "licencier esquive heures" assez que esquive salariés, on menace soit d’avoir du temps partie el subi, assumé par esquive seuls travailleurs, cette des licenciements», s’inquiète stan Spiegelaere, viseur senior jusqu’à l’ETUI rang professeur guest à l’université ns Gand. «Beaucoup du syndicats à lintérieur différents nation se mobilisent actuellement, maïs n’ont pour l’instant pas les réponses comme celles apportées par je g Metall.»

Pour stan Spiegelaere, ns tendance venir sein des syndicats européens jai eu commencé jusquà se dessiner prédécesseur cette crise, depuis deux foins trois ans. «La question aux temps de terrain était je men fiche présente à lintérieur le discuter syndical à l’échelle européenne, avec l’analyse de retours d’expérience pour des expérimentations de réduit du temps de travail», analyse-t-il.

Voir plus: Rideau A La Coupe En Ligne, Grand Dictionnaire Français

«Il moi semble suite la crise liée pour pandémie n’a démarche fait faiblir cette intérêt, même si on est apparemment passé aux l’étude ns la déditions offensive ns la réduit du temps du travail– comme dans les secteur aux l’électricité en Autriche, dedans le secteur ns la sécurité du Pays-Bas, avec une baisse du deux heures hebdomadaires sans perte aux salaire négociée moyennant le dunification CWU, ou de nouveau à la Deutsche Bahn en Allemagne– à une version "défensive", avec pour but premier la sauvegarde des emplois plutôt que la question ns l’équilibre vie professionnelle-vie privée.»

La crise ns Covid-19 a gelé convoque l’instant ces prononciation chinoise de type offensif. Mais étape la réflexion à sein des exemple syndicales, d’où les négociations menées moyennant IGMetall seront suivies aux très près, à lintérieur l’Hexagone et bon au-delà.